Agenda

S’assurer pour emprunter : des raisons d’espérer la fin de la sélection médicale

✅ Pour les personnes insuffisantes rénales, dialysées, greffées du rein, s’assurer pour emprunter reste un parcours du combattant, qui se solde trop souvent par un échec. Pourtant, les choses pourraient bien évoluer…

➡️ Nous vous faisons régulièrement part de nos déceptions vis-à-vis de la convention AERAS et du « droit à l’oubli » : malgré les travaux engagés voici plus de cinq ans, auxquels nous contribuons avec détermination, aucune avancée notable n’est en vue. Pire, les propositions des assureurs sont inacceptables : elles ne permettraient qu’à une infime minorité des patients concernés d’obtenir une offre d’assurance, à des tarifs prohibitifs.

✅ Il s’agit d’un sujet prioritaire pour Renaloo, qui réclamait dès 2016 un droit à l’assurance pour tous. Pour cette raison, en parallèle à AERAS, nous sommes engagés dans différentes démarches, aux côtés de plusieurs associations de patients, notamment les Séropotes (VIH), Rose’up (Cancer), et d’autres.

Une saisine de la Défenseure des droit à été réalisée voici quelques mois, et nous militons actuellement collectivement auprès des législateurs pour que la loi prévoit la création de contrats dits “inclusifs”, sans sélection médicale.

✅ Or, il y a des raisons d’espérer… 

A ce stade, nos amendements reçoivent de nombreux soutiens politiques, plusieurs dizaines de députés appartenant à l’ensemble des groupes de l’Assemblée nationale les ont relayés.

De plus, le Crédit Mutuel vient de créer la surprise en annonçant la suppression des questionnaires médicaux de ces contrats d’assurance pour l’achat d’une résidence principale. Certes, cette démarche ne concerne pour le moment que les clients de la banque depuis au moins sept ans, mais il s’agit tout de même d’une grande première, dont on espère qu’elle fera des émules parmi les autres établissements. Le Crédit Mutuel apporte la preuve que c’est possible !

✅ Souhaitons que le législateur s’empare rapidement de ce constat pour mettre fin aux discriminations injustes que subissent les personnes malades pour s’assurer. Nous faisons le maximum pour y contribuer ! 

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums S’assurer pour emprunter : des raisons d’espérer la fin de la sélection médicale

Partagez
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #46042
    ianledragon
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 23Message(s)

    Ce serait merveilleux et pas seulement pour nous. Actuellement, une personne de plus de 80 kg pour une taille moyenne se voit REFUSER le prêt : même pas proposer le prix fort, refus net. Une copine dans l’immobilier me dit que la plupart des ventes échouaient à cause de l’assurance que les banques obligent les gens à prendre. La moindre maladie chronique, de l’asthme, un psoriasis, un souffle au coeur, une ALD et c’est un refus. Le pire c’est l’assurance de la poste, à éviter absolument. Et globalement plus on est grand, plus la tolérance est grande : les banques font de la discrimination aux petites tailles et aussi à l’âge, car elles emploient des abaques qui normalement ne concernent les gens que jusqu’à 45 ou 50 ans. Le logiciel est plus tolérant pour les grands (le rapport poids/taille employé les avantagent).
    Au début je pensais que tout cela valait juste une surcote mais pas du tout : autour de moi sont tombés comme des mouches des tas de copains même pas insuffisants rénaux qui n’ont pas eu leur prêt, pour cause de poids principalement !
    Bravo au crédit Mutuel !
    Et merci Renaloo !

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez