Actualités

Eh bien non, ce n’est pas “facile” – réponses à l’édito de Rénif-Mag “bien vivre avec une maladie rénale”

Le numéro de juin 2014 du magazine du réseau Rénif est intitulé "bien vivre avec une maladie rénale". Un sujet ô combien emblématique, tout juste un an après la clôture des Etats Généraux du Rein, qui ont donné l’occasion aux patients d’exprimer leur grande détresse et de réclamer haut et fort plus d’écoute et d’empathie de la part de leurs soignants… Ils ont montré que "bien vivre malgré une maladie rénale", c’est un vrai challenge !

C’est pourquoi l’édito du Dr Catherine Gaudry, néphrologue et vice-présidente de Rénif, nous a fait vivement réagir. Nous nous permettons de le reproduire ici :

"Les 10 commandements

1. Ton médecin régulièrement tu verras
2. Le néphrologue, si nécessaire, tu consulteras
3. Tes médicaments tous les jours tu prendras
4. Au laboratoire, les analyses prescrites tu feras
5. Ta pression artérielle tu contrôleras
6. Ton poids tu surveilleras
7. Du sel point tu n’abuseras
8. Au réseau Rénif tu adhéreras
9. Sa revue attentivement tu liras
10. A ses ateliers tu participeras
Quand on est atteint d’une maladie rénale, la seule chose à faire pour bien vivre est de respecter ces «10 commandements». C’est facile, non ?"

Eh bien non, "bien vivre avec une maladie rénale", ce n’est pas "facile"…
> Lire la réaction de Renaloo

Ce qui est très rassurant, c’est que cet édito a aussi fait réagir des docteurs ! C’est ainsi que le Dr Elisabeth Tomkiewicz, néphrologue à Rennes, nous a communiqué pour publication ce "droit de réponse".
> Lire le droit de réponse du Dr Tomkiewicz

 

Partagez

Plus de lecture

4 Commentaires

  • Et bé 😮

  • Oh là déjà si on passe le premier pas dialogue, c’est beaucoup. Quant à confiance (je n’ai pas trop le choix si ce n’est d’aller ailleurs; les évaluations des praxis sont terres inconnues) et alliance la je me marre très fort.
    Il y a une grande dame de la néphrologie auxquels ces termes s’appliqueraient c’est le Docteur Janine Bédrossian. C’est personnel je sais mais chaque jour qui passe je me dis égoïstement que certains ne devraient pas prendre la retraite. Chacun d’entre nous en a un dans sa mémoire mais c’est rare
    Quand à ces dix fumeux commandements je pense plus à un site en déshérence qui pense faire un coup de buzz
    Parce les recommandations tournent autour de lire RENIF, participez aux ateliers etc..

  • Merci pour cette réponse docteur Tomkiewizc et au docteur D’Auzac de Martinie dont je reconnais la patte humaniste.
    Et pour cause, me concernant,il s’est chargé de prendre soin de cette période en suspens entre la fin de votre greffe et votre entrée en dialyse. Je l’ai vu lutter dans la salle pour garder la dignité des malades. Je le remercie pour toutes les informations et soins apportés durant cette période délicate. Là aussi mon médecin transplanteur avait besoin de sels car émotionnellement atteint par cet échec. Je sais le concernant qu’il y a une partie de vraie mais quand même il m’a fait deux fois le coup!

  • Moi je “renif” surtout le coup de pub !
    En tout cas, ça medonne vraiment pas envie de le découvrir ce mag !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.