Des séances plus longues ou plus fréquentes pour une meilleure qualité d’hémodialyse

Des séances plus longues ou plus fréquentes pour une meilleure qualité d’hémodialyse

Le format le plus répandu pour l’hémodialyse, quatre à cinq heures trois fois par semaine, correspond à un minimum nécessaire pour assurer une qualité de dialyse correcte, en étant compatible avec l’organisation des établissements. Elle n’est pas optimale pour tous les patients.

Une dialyse plus longue ou plus fréquente s’avère en effet plus efficace pour épurer le sang, mais aussi plus douce pour l’organisme. Elle est souvent associée à un mieux-être ressenti, à moins de fatigue, à plus d’énergie et permet de diminuer ou d’arrêter certains médicaments mais aussi d’avoir un régime alimentaire plus souple et de pouvoir boire davantage.

Il est possible de réaliser des séances d’hémodialyse longues (cette technique n’est proposée que dans certains centres, ou à domicile), d’une durée de six à huit heures, le plus souvent la nuit, pendant le sommeil. Cette modalité présente, en plus de ces avantages de qualité du traitement, un intérêt pour ceux qui veulent disposer de toutes leurs journées, par exemple pour des raisons professionnelles.

L’hémodialyse quotidienne (en général deux heures six jours par semaine) est également une option. Elle nécessite de piquer la fistule chaque jour, ce qui peut constituer une difficulté. Il existe des machines de dialyse spécifiquement conçues pour la dialyse quotidienne, parfois portatives, dont les conditions de montage, d’utilisation et d’entretien sont plus simples et plus rapides, bien adaptées à un usage à domicile.

Une technique d’hémodialyse appelée hémodiafiltration pourrait également apporter une amélioration de la qualité du traitement, de l’état des patients et une diminution de la mortalité. Elle nécessite un traitement de l’eau de très haute qualité pour obtenir une eau ultrapure. L’abord vasculaire doit aussi autoriser un débit suffisant.
Cette technique est proposée par certains établissements de dialyse, mais n’est à l’heure actuelle pas généralisée. Elle n’est pas accessible actuellement dans les unités d’autodialyse ni à domicile.

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.