Actualités

Quelques infos sur la dialyse péritonéale

Merci à Benoît pour les infos et les photos !

Après s’être bien lavé les mains à la bétadine, on connecte toutes les poches à la machine : le branchement en lui-même est assez rapide mais il faut attendre que la machine amorce les lignes (elle enlève l’air).

Lorsqu’on est habitué, on met 20 à 25 minutes chaque soir et 5-10 minutes le matin pour débrancher et ranger le matériel.

Lorsque le liquide situé dans la poche du réchauffeur est passé dans le péritoine, cette poche se remplit à nouveau et ainsi de suite. Le liquide qui se vide du péritoine part directement dans le bidon-poubelle, que l’on vide le matin.

Il existe aussi des poches-poubelle, que l’on peut facilement emporter dans une valise lorsqu’on part en train part exemple (en voiture, ça pose moins de problème).

Etant donné qu’il faut entre 15 et 20 litres de liquide par nuit… vous imaginez le stockage qu’il faut faire. Les livraisons se font pour un mois, soit, pour nous, 60 cartons !

Il faut de plus prévoir de la place pour tout le “petit matériel” (compresses, champs stériles ainsi que bouchons et coquilles pour la connexion déconnexion, lignes, alcools, bétadine…)

Voici le fameux tuyau (cathéter de DP) qui entre dans le péritoine.

L’intervention pour la pose de ce système met 1 heure environ.

Sur cette photo, on voit la cicatrice, juste à droite du nombril : très discrète.

Lors des deux premiers mois, il faut mettre un pansement assez volumineux (15*15cm) qui englobe sortie du tuyau et cicatrice.

Par la suite, un simple petit pansement (hydrofilm) suffit.

Benoît

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Quelques infos sur la dialyse péritonéale

Partagez
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez