Actualités

Interview : Françoise Rey, diététicienne – une approche différente de la diététique en dialyse

Interview : Françoise Rey, diététicienne – une approche différente de la diététique en dialyse

Prudence Piment a réalisé pour Renaloo une interview de Françoise Rey, diététicienne, qui travaille depuis 16 ans à l’AGDUC de La Tronche (Grenoble).

Son approche de la diététique en dialyse est particulièrement intéressante. Elle s’attache en effet à n’imposer aucune préparation culinaire spécifique qui s’apparenterait à un «régime pour personnes dialysées». 

Elle considère bien au contraire que c’est en continuant à cuisiner simplement, au quotidien, avec les produits de tous les jours, mais en faisant les bonnes associations, que la personne insuffisante rénale pourra (re)prendre du plaisir à s’alimenter.

“L’alimentation peut-être un très gros verrou affectif, car on mange comme notre mère, notre grand-mère” insiste Françoise Rey.

Le régime est ainsi axé surtout sur l’équilibre nutritionnel, comme pour l’ensemble de la population.

 

Partagez

Plus de lecture

2 Commentaires

  • Mme REY, c’est une très belle ITW avec une approche très intéréssante dont je bénéficie vu que je dialyse à l’AGDUC.
    En revanche, je trouve ce discours très incohérent vis à vis de la situation que vivent les patients de l’AGDUC (nouveau) meylan en étant privés de repas avant la dialyse.
    Comment peut-on parler des dangers(bien réels) de la dénutrition et de la malnutrition en dialyse tout en privant les patients de repas de midi et de soir (pour les très rares et chanceux patients de soirée) le jour des dialyses 3 fois par semaine?

    En l’attente de votre réponse.

    Bien cordialement,
    Delphine BLANCHARD, patiente de l’AGDUC Meylan.

  • Mme Rey intervient ici en son nom propre et pas au titre de l’AGDUC. Malheureusement les personnels des unités de dialyse n’ont pas toujours la maîtrise de la politique des établissements ni des choix qui y sont faits. La suppression (ou la “minimisation”) des repas en dialyse est une tendance forte ces dernières années, pour des raisons évidente de rentabilité. Elle se fait contre l’intérêt des patients, qui sont nombreux à être dénutris. De plus, les études montrent que la prise d’un repas à l’occasion de la dialyse est un impératif médical. Enfin, la prise d’un repas constitue un moment de plaisir et de convivialité et ils ne sont pas si fréquents en dialyse… Pour ces raisons, nous nous sommes battus pour que la proposition d’un repas ou d’une collation soit un des engagements de la charte de la dialyse : http://www.renaloo.com/e-g-r/la-charte-de-la-dialyse

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.