Actualités

Interview : Françoise Rey, diététicienne – une approche différente de la diététique en dialyse

Malnutrition, dénutrition

PP : Si on s’alimente mal, c’est la malnutrition, et si on continue, c’est carrément la dénutrition.
Comment voyez-vous ce problème ?

alt

FR : Je dirais que la dénutrition est le fléau de la dialyse. En effet, à chaque séance de dialyse, il y a une perte de glucides et de protéines. C’est un peu comme un marathon. Même si on a de plus en plus de dialyseurs bien adaptés, et que l’on cherche aussi à minimiser les pertes de sang pour les prélèvements, il y en a quand même.

Si en plus on mange moins parce qu’on est seul chez soi, et qu’on a pas le courage de se faire à manger, ou alors si on est âgé, donc on peut avoir moins faim, ou encore si on a peur du potassium, de la prise de poids ou des problèmes financiers, bref, toutes ces choses peuvent stopper le plaisir de manger, on peut facilement se retrouver malnutri, puis dénutri, par lassitude.

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Interview : Françoise Rey, diététicienne – une approche différente de la diététique en dialyse

Partagez
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez