Actualités

Comment choisir un centre de greffe ?

Cette question peut paraître dérisoire et surprenante au regard de la multitude d'autres décisions qu'est amené à prendre un candidat à la greffe.

Pourtant, elle a une importance qui peut être considérable.

Personne ne peut vous imposer tel ou tel établissement, vous avez une liberté totale à ce niveau. La loi du 4 mars 2002 sur le droit des malades est en effet très claire :

Article L1110-8 (inséré par Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 9 Journal Officiel du 5 mars 2002)

Le droit du malade au libre choix de son praticien et de son établissement de santé est un principe fondamental de la législation sanitaire.
Les limitations apportées à ce principe par les différents régimes de protection sociale ne peuvent être introduites qu'en considération des capacités techniques des établissements, de leur mode de tarification et des critères de l'autorisation à dispenser des soins remboursables aux assurés sociaux.

Seul bémol, le remboursement des frais de transport, pour lequel l'Assurance Maladie se base toujours sur la distance entre le domicile de l'assuré et la structure de soins la plus proche pouvant donner les soins appropriés… La théorique liberté de choix est donc pondérée par l'interprétation qui peut être faite par l'Assurance Maladie de cette règle et par la possibilité ou la volonté du malade de prendre en charge financièrement les éventuels surcoûts…

Les pages qui suivent abordent les différents critères qui peuvent vous aider à prendre "la bonne décision" de manière objective. Les données ont été remises à jour à partir du rapport annuel 2016 de l'Agence de la biomédecine.

Le premier est évidemment géographique. En effet, le suivi post transplantation impose de nombreux et fréquents déplacements vers l'hôpital (au moins deux fois par semaine dans les premiers mois après la greffe). Il peut donc paraître utile de limiter les temps de transports au maximum !

Cependant, certains malades résidant dans des régions où les listes d'attente sont très longues préfèrent opter pour un centre éloigné afin de profiter des durées d'attentes beaucoup plus faibles… C'est là un choix personnel, à chacun d'examiner le rapport coût / bénéfice lié à ce choix.

Au delà de cet aspect, on peut s'intéresser à plusieurs informations, parmi lesquelles :

  • Le nombre de greffes effectuées dans chaque hôpital.
  • Le nombre de greffes à partir de donneurs vivants.
  • la durée d'attente moyenne des malade inscrits.
  • La qualité des greffes : une certitude questionnable
  • Les "spécialités" des équipes
  • Les " choix thérapeutiques " des équipes
  • Les différences de pratique
  • Une histoire de confiance
Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.