Actualités

Le don d’organes en Espagne

L’Espagne a su mobiliser des moyens pour que le prélèvement d’organes devienne une activité à part entière des établissements de santé, avec un souci d’efficacité, de qualité et de sécurité.

  • Un renforcement de la détection des donneurs potentiels (Les personnes en état de mort encéphalique accueillies dans les hôpitaux).
  • Un renforcement des moyens relatifs à l’abord des familles pour le prélèvement
    En effet, même si la loi prévoit le consentement présumé du défunt, en pratique, l’avis des familles est toujours demandé (et respecté) comme c’est le cas en France. Cependant, les équipes responsables de ce processus (coordinateurs) sont à la fois très formées à ses aspects psychologiques, ont des effectifs suffisants pour proposer un accompagnement de longue haleine, et sont également très mobilisées dans le sens de l’obtention de l’accord.
  • Une politique de formation et de motivation des coordinateurs
    Le rôle des coordinateurs de transplantation a été mis en valeur, et leur nombre augmenté. Il s’agit en général d’équipes, composées à la fois de médecins et d’infirmières. Ils bénéficient de formations importantes à tous les niveau, notament en ce qui concerne l’abord des familles (comme on peut le constater dans le film de Pedro Almodovar “tout sur ma mère”). Il s’agit de plus d’une fonction reconnue, et rémunérée en conséquence.
  • L’utilisation de greffons dits “limites”
    Il s’agit des greffons prélevés sur des personnes présentant des risques, liés à l’âge ou à une pathologie pré-existante.
    Entre 1992 et 2000 l’âge moyen des donneurs est passé de 34 à 47 ans. D’autre part, des mesures spécifiques peuvent être prises ddans le but de permettre l’utilisation de greffons limites. Par exemple, si une atteinte rénale est détectée sur le donneur, il est possible que ses deux reins soient transplantés au même receveur, lui même souvent âgé, de façon à lui assurer une fonction rénale optimale après la greffe. Ces choix vont également dans le sens d’une augmentation de l’âge moyen des receveurs. On pourrait craindre que cette tendance ait un effet néfaste sur les résultats à long terme des greffes, mais les études prouvent qu’il n’y a pas de différence notable à cinq ans post greffe, entre l’Espagne et d’autres pays européens, notamment la France.
  • Une politique de communication ” musclée “ de longue date, qui a permis une sensibilisation à la fois des médias, du grand public et des professionnels de santé à la cause du don d’organe. Les greffes sont ainsi mieux comprises et mieux acceptées, à tous les niveaux. Notamment, les freins psychologiques qui pouvaient persister parmi les professionnels de santé ont été largement levés.
Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.