Actualités

Le don d’organes en Espagne

Les excellents résultats de l’Espagne incitent de nombreux pays à tenter de transposer la méthode espagnole à leurs propres territoires, c’est notamment le cas pour :

  • Les pays latino-américains
    Le Projet Siembra : il vise à fournir à ses participants les moyens nécessaires au développement de techniques proches de celles de l’Espagne dans leurs pays respectifs. Il s’agit donc d’un véritable plan de formation. Plusieurs pays d’Amérique latine appliquent d’ores et déjà les méthodes qui y ont été enseignées.
  • Le Brésil
    Les ministres des affaires étrangères brésilien et espagnol ont signé un protocole de coopération sur deux années, incluant la transposition du modèle espagnol de prélèvement d’organes au Brésil, avec la collaboration de l’OTN.
  • Les U.S.A.
    Un projet sur trois ans a été présenté récemment au gouvernement Fédéral afin d’analyser le modèle espagnol et d’envisager sa transposition aux hôpitaux américains.
  • L’Australie : Le ministre de la santé australien, après avoir étudié plusieurs organisations de prélèvements d’organes appliquées dans divers pays, a décidé d’adopter le modèle espagnol. Cette décision a été approuvée par les professionnels de la transplantation australiens durant une conférence qui lui était consacrée.
  • Et en France ?
    La France applique depuis quelques années les préceptes du modèle espagnol, notamment avec l’importation de la formation TPM, destinée à tous les acteurs du prélèvement. Depuis 2006, deux sessions ont lieu chaque année.
Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.