Actualités

Le Japon : quand deux conceptions de la mort s’affrontent…

Dans ce contexte difficile, les autorités japonaises ont jugé que toute opération de promotion du don d’organes devait être axée sur la compréhension et l’acceptation de la mort cérébrale et de la signification des transplantations.

Chaque année, depuis 1999, le mois d’octobre devient “le mois de promotion de la transplantation d’organes”.

Une carte de donneur, disponible en langues anglaise ou japonaise, a été créée et est distribuée dans les mairies, les gendarmeries, les préfectures, les bureaux de poste, etc.

alt

alt

Afin que la volonté de chacun puisse être recueillie par différents biais, un autocollant de donneur d’organes a également été créé, il peut être collé sur un permis de conduire ou une carte d’assuré social.

Plusieurs mesures visant à améliorer les structure médicales relatives aux transplantations (ressources humaines et matérielles) ont été prises.

Un organisme officiel, le Japan Organ Transplant Network, a aussi été mis en place afin de contrôler tous les aspects du processus de transplantation, de garantir l’anonymat des donneurs et la transparence des règles de répartitions des organes. Une autre de ses vocation est la promotion des greffes et du don d’organes. Dans ce cadre, il édite quatre fois par an un magazine grand public sur le sujet, qui contient des informations sur les aspects médicaux, des témoignages de greffés, mais aussi des interviews d’acteurs et de chanteurs à succès, ou de personnalités diverses qui donnent leur opinion (positive en général) sur le don d’organes.

Toutes ses mesures contribuent à donner au grand public une meilleure image des greffes d’organes. L’opinion évolue lentement mais dans le bon sens… Ainsi, une étude effectuée en mai 2002 montrait que 7% de la population japonaise détenait une carte de donneur ! 23% des personnes interrogées lors d’un sondage réalisé à la même époque se déclaraient prêtes à en remplir une.

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.