Actualités

Le Japon : quand deux conceptions de la mort s’affrontent…

Les textes législatifs japonais font toujours mention de deux notions de mort qui s’opposent : la mort cardiaque (vision traditionnelle, la plus largement acceptée) et la mort cérébrale. Cette divergence donne naissance à un formidable paradoxe, qui devra être résolu pour que le conflit inhérent opposant éthique et progrès soit levé :
Actuellement, et selon les termes de la loi, le décès d’une personne en état de mort cérébrale ne peut être déclaré que si une carte de donneur (ou tout autre document écrit faisant état de la volonté de donner ses organes) a été trouvée. Dans le cas contraire, la personne est toujours considérée comme vivante !

Bien que l’opinion publique semble accepter de mieux en mieux l’idée des transplantations, de nombreux patients en attente d’organes vitaux décèdent avant d’y accéder.

Les malades les plus fortunés tentent leur chance à l’étranger, par exemple en Australie ou aux Etats Unis. En 1999, 49 d’entre eux ont ainsi obtenu un cœur, 200 un foie et 5 des poumons.

 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.